Chapître 3-2 : La recherche

Publié le par Nonge

Les tests : j'ai dû bougé les mains en même temps que la chanson « scintille, scintille petite étoile ».

Avant la piqûre, je l'ai fait 12 fois à droite et 17 fois à gauche.

3 minutes après : 18 fois à droite et 22 fois à gauche.

5 minutes après : 18 fois à droite et 21 fois à gauche.


La rééducation :

1° exercice : je suis censée me tenir sur les mains et les genoux; je dois garder mon équilibre en dessinant des cercles avec mon bassin, puis je dois tendre une jambe, dessiner un cercle, puis lâcher une main et re-faire un cercle avec le bassin, puis je fais l'autre côté.

En réalité : mon pied ne devrait pas retomber par terre, et mon omoplate devrait rester immobile.


2° les réflexes : dès que je lève une jambe quand je marche, je dois avancer la main opposée. Ça doit m'aider en cas de chute.

En réalité : mes omoplates bougent toujours anormalement, et mon poids me pousse en arrière.


3° mouvement du bassin : mes mains doivent aider mon bassin à aider.

Quand ma main droite est devant, ma hanche droite doit reculer.

Quand ma main droite recule, ma hanche doit avancer.


En fait, c'est très simple ; je dois alterner les mains et les pieds quand je marche :

Quand ma main droite est devant, ma jambe droite et derrière et inversement.

C'est étrange car ma main et ma jambe reculent en même temps


4° : Après avoir été à genoux (en tenant sur les genoux et sur les jambes), je dois tenir uniquement sur les genoux.


5° : Voici un exercice que je fais bien : je suis dos à un mur, mais mes pieds ne sont pas collés, et je dois décoller tout mon corps en restant apppuyée au niveau des épaules.


6° : je m'entraîne à faire du crawl allongée : je lève la main droite, je lève le pied gauche, je lève la main gauche, puis je lève le pied droit.

Je dois garder les jambes bien tendues quand je les lève.

S'entraîner à marcher normalement est vraiment très difficile...


7° :  Se lever.



Dr Yamamota m'a dit : “Il y a un garçon nommé K.-kun qui va être hospitalisé à partir d'aujourd'hui. Il a une maladie qui ressemble à la tienne.”

Je l'ai croisé dans le couloir.

Il est tout maigre, et il semble être en 6° ou en 7° année. Il a l'air d'être un garçon innocent et joyeux, qui ne se laisse pas abattre par sa maladie.

J'ai prié pour lui dans mon coeur : “J'espère que le vaccin va t'aider. Guéris vite.”


Après chaque piqûre, j'ai un fort mal de tête et des nausées, mais ça doit être parce que ça fait effet, ou alors, il faut que je m'habitue pour que ça fasse moins mal.

En ce moment, on enregistre ma voix. J eme demande si ce n'est pas pour tester ma gorge et ma langue.


La rééducation est très importante. C'est le docteur Yamamoto qui l'a dit. J'essaie de faire de mon mieux, mais c'est très dur. Je ne suis pas normale,...j'en pleurerai presque.

Nous sommes à nouveau allées sur le toit, et les médecins ont pris des photos de moi avec leur caméra 16mm. Mon corps semblait tellement triste.

Monsieur le kiné Kawabashi, je ne sais marcher que comme un robot. C'est pathétique. Pendant que nous faisions une pause, Kawabashi m'a raconté une de ses histoires d'enfance.

“J'ai pissé sur la tête d'un prof du haut d'un toit, et j'ai été battu pour ça.” Wouah ! Ça, c'est une farce qui change ! Je suis incapable de faire ça, mais la volonté de faire quelque chose bouillonne en moi. Il m'a aussi expliqué comment attraper les cigales sur les arbres. Il m'a aussi appris qu'une cigale qui mue, et donc qui perd sa peau est une cigale à demi-nue... C'est sûr,c'est bien un garçon !


J'ai eu de la fièvre. 39°C. Est-ce que je vais mourir ? Non, je ne veux pas perdre contre une maladie ! Ma mère et ma famille me manque.

Chaque fois que j'essaie de faire un pas en avant, un imprévu arrive toujours ! Il me semble que ce déséquilibre physique et mental va durer toujours. J'ai peur de vieillir, mais je ne veux pas mourir non plus. Je n'ai que 16 seize ans.


Il ne me reste que quelques injections avant de partir. Je vais finalement pouvoir sortir de l'hôpital...en théorie.

Habituellement, c'est une nouvelle qui fait plaisir, mais c'est différent avec moi. Quand j'ai

commencé les piqûres, je souffrais des effets indésirables (maux de tête, nausées). Le médecin a dit que ce traitement allait m'aider, mais mon désir d'être capable de marcher comme avant ne s'est pas réalisée. Maintenant, j'ai un nouveau journal, différent d'un journal intime d'école. Un journal pour les handicapés physiques. Ma maladie se trouve dans les cellules de mon cervelet et me vole toute ma force physique, m'empêchant de bouger correctement, et cette malaide a été découverte il y a environ cent ans.

Pourquoi est-ce que cette maladie m'a choisit, moi ?

Le destin n'est pas une explication suffisante !

Commenter cet article

Nats 17/11/2008 16:49

Ah les exercices de kinésithérapie ;)...

Encore bravo pour la trad

Nonge 22/11/2008 13:20


Oui, les exos de kiné sont assez nébuleux, même pou moi qui connait le milieu. J'ai fait au mieux pour traduire..


aurélie 26/10/2008 15:33

je te remercie beaucoup de prendre le temps de traduire ce journal, continue comme ça, ganbatte ^^ !